Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
LYFtv-Politique
Nombre de messages : 161
Age : 53
Date d'inscription : 06/04/2012
http://www.lyon-politique.fr




Tribune : Pourquoi la France n'a pas (plus) de Ministère du tourisme ?, par Annebeth Wijtenburg (WTTC)

le Jeu 29 Juin - 16:33
Le secteur du tourisme pèse davantage que celui de l’agriculture en France, alors pourquoi ne pas lui consacrer de ministère?
Une nouvelle étude menée par le Conseil mondial du voyage et du tourisme (WTTC pour son acronyme en anglais) a révélé que le secteur des voyages et du tourisme avait beaucoup plus de poids que celui de l’agriculture en France, en termes de contribution au PIB et de création d’emplois. Et pourtant, ce secteur n’a aucun haut représentant au sein du gouvernement Macron, tandis que d’autres secteurs, tels que celui de l’agriculture, ont des ministères qui leur sont entièrement consacrés.
Le rapport d’analyse comparative du WTTC pour l’année 2017 compare le secteur des voyages et du tourisme à huit autres secteurs, considérés comme ayant la même ampleur et la même présence à l’échelle internationale, à travers 27 pays et six régions du globe.
La contribution totale apportée par le secteur des voyages et du tourisme à l’économie française représentait en 2016 198 milliards d’euros (soit environ 221 milliards de dollars), ce qui signifie que son impact est supérieur à celui de la fabrication de produits chimiques (environ 176 milliards de dollars), des services bancaires (environ 110 milliards de dollars), de l’agriculture (environ 106 milliards de dollars), de la fabrication automobile (environ 85 milliards de dollars) ou encore de l’industrie minière (environ 8 milliards de dollars).
Ces chiffres montrent que la part de marché totale que représente le tourisme est près deux fois plus importante que celle de l’agriculture, sans toutefois avoir son propre organe directeur. Au niveau direct, le secteur des voyages et du tourisme (environ 90 milliards de dollars) génère plus de PIB que celui de l’agriculture (environ 42 milliards de dollars).
En outre, l’étude montre qu’en termes d’emploi, le secteur des voyages d’affaires et de loisirs génère directement plus de postes que tous les autres secteurs pris en compte, à l’exception du secteur de la construction, et près de quatre fois plus d’emplois que le secteur des services bancaires en France. En 2016, en tenant compte de son impact direct, indirect et induit, le secteur des voyages et du tourisme comptait 2,8 millions d’emplois au total, soit bien davantage que celui de l’agriculture représentant 1,7 millions d’emplois.
Le PIB du secteur des voyages et du tourisme en France devrait augmenter en moyenne de 2 % par an au cours de la prochaine décennie, soit 0,8 points de pourcentage de plus que les prévisions économiques totales du pays représentant une augmentation d’1,2 %, et bien plus que le secteur de l’agriculture qui devrait augmenter de 0,7 % par an.
David Scowsill, Président et Directeur général du Conseil mondial du voyage et du tourisme a déclaré : « Cette étude met en lumière les données économiques faisant la force du secteur des voyages et du tourisme par rapport à d’autres secteurs en France. Alors qu’il s’agit du pays le plus visité au monde, il est frappant de constater que le gouvernement n’a pas de ministère en place se consacrant à stimuler davantage la croissance et la gestion durable de notre secteur.
Le secteur des voyages et du tourisme souffre souvent d’un manque de coordination entre les différents ministères, agences et services gouvernementaux, ce qui se traduit par des décisions politiques contradictoires et par un manque de cohérence fréquent en termes de gestion du secteur. »
M. Scowsill a ajouté : « Bien que les résultats du tourisme en France soient soutenus, le pays bénéficierait encore bien davantage, tant sur le plan économique que social, d’un haut représentant du secteur au sein du gouvernement. Les voyages et le tourisme constituent un secteur complexe en lien avec de nombreux ministères, allant de la finance et de l’économie à l’environnement, la culture et le patrimoine, en passant pas l’emploi et les transports et infrastructures. Pour que la contribution économique et sociale du secteur soit portée à son plus haut degré, les politiques dans tous ces domaines doivent être harmonisées.
J’exhorte le Président Emmanuel Macron à reconnaître le puissant rôle de notre secteur dans la création d’emplois en France en créant un conseil interministériel pour les politiques touristiques, ainsi qu’un ministère du Tourisme. »
Pour consulter l’ensemble du rapport, cliquez ici (version en anglais).
À propos du rapport d’analyse comparative
Financé par American Express, le rapport d’analyse comparative du Conseil mondial du voyage et du tourisme (WTTC) est publié une fois tous les deux ans.
Les secteurs suivants ont été analysés par rapport à celui des voyages et du tourisme. Ils ont été sélectionnés car considérés comme ayant la même ampleur et la même présence à l’échelle internationale que celles de ce secteur en particulier.

  • Agriculture : comprend l’agriculture, l’exploitation forestière et la pêche
  • Fabrication automobile : comprend les véhicules motorisés et les pièces et accessoires automobiles
  • Services bancaires : comprend toutes les activités bancaires et services en lien
  • Fabrication de produits chimiques : comprend la fabrication de médicaments, de produits pharmaceutiques de base, de préparations pharmaceutiques, de plastiques, de caoutchouc, de peinture, de vernis, d’encre, de parfums, de cosmétiques, de savon, de produits de nettoyage, d’engrais, de pesticides et d’autres produits chimiques
  • Construction : comprend les industries se consacrant essentiellement à la construction de bâtiments (tant résidentiels que non résidentiels), les projets d’ingénierie et l’entrepreneuriat spécialisé. Les travaux de construction réalisés comprennent les nouveaux ouvrages, les ajouts, les modifications, l’entretien et les réparations.
  • Services financiers : comprend toutes les activités en lien avec la finance, notamment les services bancaires, les services d’investissement et les services d’assurance
  • Industrie minière : comprend l’extraction de pétrole, de gaz naturel, de charbon, de métaux et les services en lien avec elle
  • Vente (à l’exception de la vente en gros) : comprend tout le commerce de détail (à l’exception du commerce de détail de véhicules motorisés et des ventes de codes de véhicules motorisés et motos)



Pays pris en compte dans l’étude : Argentine, Australie, Brésil, Canada, Chine, France, Allemagne, Inde, Indonésie, Italie, Jamaïque, Japon, Kenya, Malaisie, Mexique, Pérou, Russie, Arabie saoudite, Singapour, Afrique du Sud, Corée du Sud, Espagne, Thaïlande, Turquie, Émirats arabes unis, Royaume-Uni et États-Unis
À propos du Conseil mondial du voyage et du tourisme (WTTC)
Le Conseil mondial du voyage et du tourisme est l’autorité mondiale consacrée à la contribution économique et sociale du secteur des voyages et du tourisme. Il promeut la croissance durable du secteur en travaillant avec les gouvernements et institutions internationales en vue de créer des emplois, de stimuler les exportations et de favoriser la prospérité.
Les voyages et le tourisme constituent un facteur déterminant pour les investissements et la croissance économique à l’échelle internationale. Selon le rapport phare annuel sur l’impact économique des voyages et du tourisme publié par le WTTC, ce secteur contribue au PIB mondial à hauteur de 7,6 trillions de dollars, soit 10,2 %, une fois les impacts directs, indirects et induits pris en compte. Il représente également 292 millions d’emplois, soit un emploi sur dix dans le monde.
Depuis plus de 25 ans, le Conseil mondial du voyage et du tourisme se fait le porte-parole de cette industrie au niveau mondial. Ses membres sont les présidents et directeurs généraux des plus grandes entreprises privées du monde dans le secteur des voyages et du tourisme, qui mettent à disposition leurs connaissances spécialisées afin d’orienter les politiques gouvernementales et les prises de décisions, et de sensibiliser à l’importance que représente ce secteur.
Le sommet mondial annuel du WTTC rassemble plus de 900 représentants venant discuter des opportunités, enjeux et problématiques auxquels le secteur est confronté, tandis que ses « Tourism for Tomorrow Awards » reconnaissent la grande valeur de l’industrie en tant que force propice à la pérennité.
Annebeth Wijtenburg
Directrice des communications



Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

















Actuellement sur LYFtv :

LYFtv - Le Forum

LYFtv Music and news

(Vos derniers communiqués)

Vous êtes le

ème
visiteur

Nous écrire

Mentions légales