Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
LYFtv-Librairie
Nombre de messages : 51
Age : 53
Date d'inscription : 06/05/2011
http://www.librairie.lyftv.com


 Abonnez vous ! :




 Abonnez vous ! :


Une avalanche... de Street art à Courchevel !

le Mar 7 Fév - 17:47
Cet hiver, à l'occasion de la 8eme édition de « l'Art au Sommet », la Ville de Courchevel et Les Galeries Bartoux rassemblent les meilleurs Graffeurs et Urban Street Artistes au monde.

 
Du 10 décembre 2016 au 17 avril 2017, en famille ou entre amis, partez à la rencontre des maîtres du graff et empereurs de la rue... pour une exposition à ciel ouvert unique en son genre!
 
 
Interactions artistiques, performances en direct, œuvres éphémères et participatives...La ville de Courchevel et Les Galeries Bartoux nous en mettent plein la vue !

 
Des graffs oui il y en aura partout mais pas que... Des graffs, du Street Art dans les rues et des « animaux géants » sur les pistes, ces deux-là n'ont pas fini de nous faire rêver et de nous offrir des moments magiques.
 

Sur les pistes vous pourrez ainsi découvrir des œuvres monumentales et rencontrer une famille en altitude de bulldogs, de pandas, ou encore une fratrie de pingouins... du célèbre Julien Marinetti. Les skieurs pourront alors se faire surprendre tout au long de leur parcours et se prendre en photo le temps d'une pause. Toutes ces œuvres seront hélitreuillées par des virtuoses. Pour en savoir plus regardez la vidéo de l'édition 2014 : 




 


Dans les rues vous pourrez découvrir des expositions grandeur nature, des performances d'artistes live, des graffs sur les boîtes aux lettres...


 
Enfin, pour atteindre les pistes, vous pourrez voyager dans des œufs et des cabines tagués par les plus grands artistes d'art urbain de notre époque, certains sont mêmes des pionniers de ce mouvement comme JonOne, Seen, Cope2, NoéTwo.

 
                                             


Street Art et Courchevel : une rencontre aussi inattendue que surprenante 
Courchevel est devenue ces 8 dernières années un véritable tremplin culturel. Souvent associée aux strass et aux paillettes, la station accueille pourtant chaque année des milliers de visiteurs tous plus différents les uns des autres. En famille ou entre amis, c'est surtout la convivialité qui prime autour d'une bonne raclette.
Pour cette 8ème édition de « L'Art au Sommet », destinée à faire découvrir l'art de notre temps, les artistes s'invitent à la table et le graff se fait une place sur les pistes ! Le décalage entre la neige immaculée et les couleurs vives des graffs peuvent surprendre mais le Street Art est plus que jamais LE mouvement qui raisonne le plus aujourd'hui : un mouvement de Rébellion et de Liberté.
 
Le mouvement de Liberté
On s'en inspire déjà dans la rue. Nos baskets et notre style ne mentent pas, on envie les faux airs cool et relax du Street Art et on s'en approprie les codes. Comme la Pop Art Culture du siècle dernier, les mouvements artistiques se ressentent aussi dans notre vie quotidienne. Aujourd'hui, le Street Art est le seul mouvement artistique qui s'est fait une place depuis le Pop Art et l'Art de la rue se découvre désormais dans les musées. On étudie ces artistes rebelles dont les messages, colorés et plein de sens, transpercent les murs pour venir se planter en plein cœur des villes.
Courchevel et Les Galeries Bartoux vous proposent de les découvrir dans un lieu où on ne les attendait pas : Elles créent un paradoxe avec Courchevel tout en gardant le Street Art dans un contexte Urbain.
 
Les visiteurs pourront ainsi arpenter les rues et les pistes de Courchevel et se projeter dans une autre ambiance, celle des rues de NY des années 80.
Alors ouvrez grand les yeux car une exposition regroupant tous ces artistes de renommée mondiale n'avait encore jamais eu lieu et c'est à Courchevel que vous pourrez les voir tous réunis!
Un regroupement des meilleurs graffeurs et Urban Street Artists internationaux

 
Au coeur de la ville
Des pionniers du graffiti...


Seen est né en 1961 dans le Bronx où il a grandi. Le mouvement graffiti est à cette époque en pleine émergence.
Captivé par les rames de métro, il réalise sa première pièce en 1973, en s'introduisant dans un dépôt de stationnement accolé au garage de son oncle. Ses voitures entièrement peintes vont marquer les esprits new-yorkais. Quelques années plus tard, Seen est alors surnommé le « godfather du graffiti » et prend part à l'exposition « New York, New Wave » aux côtés d'Andy Warhol, Keith Haring et Jean-Michel Basquiat. En 1982, le documentaire « Style wars » en font une icône du mouvement à l'échelle internationale. Aujourd'hui, Seen continue d'exposer aux côtés d'Obey, Banksy et bien d'autres...
Artiste allemande née en 1980. Après son retour d'Ethiopie, Claudia signe son premier mur sous le nom de MadC en 1998 alors qu'elle n'a que 18 ans. L'œuvre majeure de cette graffeuse hors pair est sans aucun doute son mur 700 Wall qu'elle réalise seule pendant plusieurs mois en 2010, fresque qui lui vaut aujourd'hui une renommée internationale.
 

 
COPE 2
Plus qu'une légende, un mythe. Dinosaure du street art newyorkais, Cope2 est une célébrité planétaire. Des graffeurs du monde entier débarquent régulièrement à JFK Airport pour peindre à ses côtés. Malgré sa notoriété affirmée, l'enfant du Bronx n'a jamais oublié d'où il venait. Il revendique depuis plus de trente ans son inflexible intégrité d'artiste de rue.
 
 
JONONE
Evoquant ses jeunes années, JonOne aime à invoquer cette image mythique, ce souvenir fondateur et originel : la trainée éblouissante de couleur et de vitesse laissée par une rame de métro taguée. Comme une révélation. Son style a très vite marqué les esprits et son temps par la réalisation d'œuvres majeures, de la Rolls Royce d'Eric Cantona, au Boeing 777 d'Air France et sa toile « Liberté, Egalité, Fraternité » exposée à l'Assemblée Nationale. 
NOE TWO
«Noé-Two», six lettres griffées en bas des toiles, pour un pseudo clin d'œil au Noé biblique, comme une marque d'engagement profonde autour des trois grands thèmes qui nourrissent son œuvre : L'humain, l'animal, la nature. Noé Two est loin d'être un inconnu, celui que l'on qualifie encore de «graffiti artiste» est même considéré comme l'un des pères de ce courant artistique arrivé en France début des années 80. Il a réalisé notamment l'affiche de l'exposition Hip Hop du monde Arabe de 2015.
 
 
HOPARE
Né en 1989, Hopare, le « Mozart » du graff est un artiste complet qui mêle abstraction et figuration dans une dynamique faisant ressurgir les souvenirs du futurisme italien du début du XXème siècle. La modernité, la vitesse, le mouvement, l'homme nouveau, ses rapports avec la ville, une énergie vitale tout simplement, semblent animer les œuvres de cette future star. Après avoir réalisé de nombreuses fresques à travers le monde et notamment sur le fameux Harmony of the Seas, la célèbre piscine du Molitor vient de lui ouvrir ses portes à l'occasion des journées du patrimoine. 
 
MR BRAINWASH
Artiste français d'art urbain, Mr Brainwash vit à Los Angeles depuis ses 15 ans. En 2008 MBW organise une exposition intitulée « Life is beautiful » à Los Angeles dans les anciens locaux de CBS.
Bien qu'il n'ait jamais exposé jusque-là, grâce au buzz, l'exposition sera un succès attirant plus de 7000 visiteurs durant plusieurs mois. MBW, tel qu'il est présenté dans le film de Baanksy « Faites le mur ! », a généralement été considéré comme un personnage de fiction et « gag de Banksy, visant à dénoncer les travers du marché de l'art.
 
Tout le concept de l'art de GULLY vient de «l'appropriation». Il s'agit d'un art conceptuel des années 70 et 80 qui débuta avec des artistes comme Richard Pettibone ou Mike Bidlo. GULLY utilise les icônes de l'art et les peint, les fait se rencontrer dans ses peintures et y ajoute parfois un peu de son univers venu du Graffiti. Il a déjà fait se rencontrer quelques artistes comme Rockwell, Basquiat, Hooper, Warhol, Koons, Klein, Haring, Prince, Banksy, Os Gemeos et il continue à le faire dès qu'il se sent inspiré par de nouveaux artistes. Selon GULLY, son art de «l'appropriation» est « la liberté de rendre hommage » aux artistes qu'il aime.
AKHINE
Artiste né en 1973, reconnu par ses pairs comme étant une des références du genre en France, Akhine peint avec précision un visage, un corps et donne au geste toute son attitude, lui confère son volume, il reproduit la texture d'un grain de peau, installe des ombres, inscrit une belle réalité. Faisant partie de la seconde génération d'artistes européens du graffiti, il est investi depuis 1987 et a considérablement œuvré avec plusieurs collectifs, d'où son attachement à cette discipline à la base plutôt collective qu'individuelle. Akhine sait adapter ses proportions aux centimètres d'une toile aussi bien qu'au gigantisme d'un mur, sans jamais trahir son sujet, et s'exprime sur tout type de supports et de matières. En s'inspirant de graphismes tels que la bd, le cartoon, et l'art nouveau entre autres, son univers est figuratif tout en s'exprimant dans sa diversité, mais ne tend pas vers l'hyperréalisme. Face à la toile, sa démarche est différente, où le graffiti devient aussi une inspiration mais n'est plus la finalité, comme technique face au mur.  Et puis, la musique tient une place évidente dans sa vie en général et artistique en particulier, ses réalisations s'imprègnent de son influence, les couleurs et l'imagination font le reste pour surtout laisser place à l'émotion.
NOWART
Né en 1968 en région Parisienne, NOWART est un artiste français, plasticien-vidéaste, issu du graffiti, de la création collective et pluridisciplinaire en milieu urbain. Il a peint son premier mur en 1985, réalisé sa première vidéo en 1991 et depuis il expose régulièrement ses œuvres en Galerie (Paris, New York, St Petersburg, Bruxelles...). L'Humain est au cœur de son travail qui a comme ligne conductrice les valeurs du mouvement Hip-Hop : Paix, Amour, Unité

 
En altitude

Né en 1967 à Paris, peintre, sculpteur et graveur, Julien Marinetti a grandi dans le quartier de Saint-Germain-Des-Prés, où l'art et l'artisanat sont en pleine expansion. Il étudie aux Ateliers de la Grande Chaumière pour avoir une formation en dessin et sculpture, passant ensuite par les ateliers de Edmond Heuzé et Paul Belmondo ainsi que par les galeries du Louvre.
 
Il crée à l'instinct des œuvres déstructurées proches de Picasso. Julien Marinetti est un créateur obstiné. Il cherche constamment à approfondir les formes et les techniques pour travailler son œuvre et l'ouvrir sur une nouvelle dimension. Son matériau de prédilection est le bronze, qu'il utilise pour produire les sculptures de ses animaux.
 
Connu pour avoir créé « Doggy John », une sculpture d'un bouledogue français, mêlant peinture et sculpture. De cette jonction, il la revendique en tant que « syncrétisme de la peinture et de la sculpture » et joue avec la quatrième dimension. Il est exposé dans le monde entier, de New-York à Singapour en passant par Londres. 
 
 
A propos des Galeries Bartoux : Dans l'art sur trois générations, la famille Bartoux dirige cette entreprise regroupant à ce jour 15 galeries en France mais aussi à l'international comme à Singapour, New York et Londres. Les premières furent créées dans des villes dont l'histoire est associée à celle de la peinture : en 1993 Honfleur puis en 1995, Saint-Paul de Vence. Elles furent ensuite implantées à Megève et Courchevel, puis au cœur même du marché international de l'art et de sa mondialisation à Paris en 2003, New York en 2007. S'en sont suivi les ouvertures au Château de Pommard et Cannes sur la Croisette. Le souhait des fondateurs est d'atteindre les publics français et étrangers, les sensibiliser à l'art international et leur donner l'accès à de nouvelles valeurs culturelles. Aussi dans chaque galerie, une équipe spécialisée est présente pour renseigner et conseiller les visiteurs et les collectionneurs.
Pour en savoir plus : www.galeries-bartoux.com

 

 
ET AUSSI : COURCHEVEL FÊTE SES 70 ANS !
 
Il y a 70 ans, un pari fou...
Construire une station sur des pâturages, là où tout est à inventer, tout est à organiser... Un pari fou ? Un défi technique ? Un peu des deux ! La première station construite sur un site vierge voit ainsi le jour en 1946. Courchevel devient alors un modèle pour toutes les stations de deuxième génération créées ex nihilo et reste aujourd'hui encore une référence en terme d'organisation et d'aménagement de montagne.
En juin 1946, les travaux débutent : la route d'accès, le 1er hôtel de la station, les 2 premiers téléskis... En décembre 1946, les premiers clients profitent des 3 pistes de ski !
 
En savoir plus sur l'histoire de la station.
 
 
70 ans plus tard...
Courchevel est toujours pionnière. Partout, la recherche de l'excellence et la culture du détail raisonnent comme un leitmotiv : sur les pistes au damage parfait, au cœur de ses villages où tout est pensé pour passer le plus magique des séjours, dans son architecture alliant tradition et modernité, à travers ses infrastructures à la pointe de l'innovation, dans la chaleur de son accueil...
L'éternelle demoiselle n'a pas pris une ride et vous réserve encore de belles surprises !
 
 
Des clins d'œil « spécial anniversaire » toute la saison...
La station vous concocte un programme d'animations variées pour tout savoir sur son histoire, faire la fête et souffler avec elle ses 70 bougies... Petit aperçu non exhaustif des réjouissances !
 
 
- Des Ski Show Neige et feu « Spécial 70 ans »
Les moniteurs des ESF font leur show et vous plongent dans l'histoire du ski en revisitant l'évolution des techniques ces dernières années...
Mardi 7 février à Courchevel Moriond et mardi 21 février, à Courchevel. 18h30. Gratuit.
 
 
- Des visites « Spécial 70 » pour revivre la fabuleuse histoire de la création de Courchevel autour de son architecture. Un guide vous embarque dans une balade à travers la station entre la Croisette et le quartier des greniers-mazots, sans oublier de jeter un œil aux premiers chalets-skieurs...
Mardi 10 janvier, lundi 13 mars, mardi 11 avril. RV devant Courchevel Tourisme à 10h. Gratuit.
 
 
- Une exposition « Bons baisers de Courchevel, 70 ans en cartes postales » pour plonger dans le passé de la station à travers 6 grands livres de cartes postales exposés à la Croisette, au Forum, à la Maison de Moriond, à l'espace Wifi de Courchevel Village, à l'Office de Tourisme de Courchevel le Praz et en mairie à Saint-Bon.
 
 
- Une autre expo "Courchevel : 70 ans d'innovation et de créativité, et ça continue !" avec des photographies et iconographies inédites de la station de 1946 à nos jours sur les thèmes des lieux, de l'architecture, du domaine skiable, de l'enseignement du ski, des équipements structurants, des grands évènements et d'un environnement naturel préservé.
Patio de La Croisette - Courchevel
 
 
- Un covering spécial d'une des bennes du téléphérique de la Saulire sur le thème des 70 ans. L'autre a été relookée et recolorée par l'artiste JonOne maitre du graffiti !
 
 
- Une BD « Week-end de ski à Courchevel » sort en décembre aux éditions du Signe, un joli cadeau d'anniversaire ou de Noël à offrir !

**************

NdlA : les articles - même en partie - publicitaires sont modérés si ils ne respectent pas les Conditions Générales d'Utilisation (C.G.U) du forum :Si vous souhaitez promouvoir une marque, une institution ou une organisation, nous vous invitons à  cliquer ici et à vous inscrire comme annonceur sur la plateforme SeedingUp, notre partenaire. Vous pourrez  alors définir parmi les différentes propositions votre formule d'annonce (lien hypertexte, vidéo, article sponsorisé, campagne réseaux sociaux...) et choisir de la publier sur ce forum ou sur d'autres sites partenaires en fonctionde votre cible géographique ou thématique. SeedingUp est une plateforme fiable de mise en relation entre professionnels de la communication, blogueurs et médias.


Suivez nous sur Instagram @LYFtvPhotos :


Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Vous êtes le

ème
visiteur

Nous écrire

Mentions légales