Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Fort en Jazz
Nombre de messages : 23
Age : 27
Date d'inscription : 30/05/2011


 Abonnez vous ! :




 Abonnez vous ! :


Paolo Fresu Omar Sosa, festival Fort en Jazz, mercredi 13 juin, 20h30

le Mar 10 Avr - 15:12
"Alma", qui veut dire «soul» en espagnol, est né de la rencontre fabuleuse entre le trompettiste italien Paolo Fresu et le pianiste cubain, Omar Sosa. Ils conjuguent leur talent et virtuosité et délivrent une musique qui mélange le jazz et la world music rehaussé de couleurs cubaines et méditerranéennes.

Paolo Fresu commence l’étude de la trompette à l’âge de 11 ans et en 1980, il découvre le
jazz pour commencer son activité professionnelle en 1982 en enregistrant pour la RAI sous la direction du Maestro Bruno Tommaso et en fréquentant les séminaires de «Siena jazz». En 1984 il obtient son diplôme de trompette au Conservatoire de Cagliari et gagne les prix «RadioUno Jazz», «Musica Jazz» et «RadioCorriere TV» de meilleur talent du jazz italien. En 1990, il remporte le prix «Top jazz» de la revue «Musica jazz» qui le reconnaît comme meilleur musicien italien, meilleur groupe (Paolo Fresu Quintet) et meilleur disque (Prix «Arrigo Polillo» pour le disque «Live in Montpellier»), en 1996 le prix de meilleur musicien européen à l’ «Académie du jazz» de Paris et le prestigieux «Django d’Or» comme meilleur musicien de jazz européen et en 2000, il est nominé pour le prix du meilleur musicien international.
Il a joué avec les plus importants noms de la musique afro-américaine de ces 30 dernièresannées. Il a enregistré plus de 350 disques parmi lesquels une centaine sous son propre nom ou en tant que leader et d’autres avec des collaborations internationales souvent en travaillant sur des projets «mixtes». En 2010, il crée son propre label Tûk Music. Paolo Fresu dirige le Festival «Time in Jazz» de Berchidda, le festival de Bergamo, il est directeur artistique et professeur des Séminaires de «jazz di Nuoro». Il dirige l'association culturelle du temps de Jazz à Berchidda.
Il a participé et est toujours actif dans une multitude de projets multimédias collaborant ainsi avec des acteurs, danseurs, peintres, sculpteurs poètes, écrivains et en écrivant des
musiques de film, documentaires, spectacle de danse…
Omar Sosa est né en 1965, à Cuba. Omar Sosa entame dès l'âge de 5 ans une formation musicale à l'Ecole Provinciale de Musique locale jusqu'en 1977, avant de rejoindre l'Ecole Nationale Musicale de la Havane pour y étudier les percussions. En 1986, il crée un premier groupe Tributo, qu'il amène en tournée, pendant deux ans, à travers l'Angola, le Nicaragua, le Congo ou l'Ethiopie, jusqu'au moment où le chanteur cubain Vicente Feliu fait appel à lui pour devenir son pianiste-directeur artistique le temps d'un album, Arteporetica. Ce musicien féru de rencontres, de voyages et de fusions musicales collabore avec de nombreux artistes. En 1990, il monte une seconde formation, Xl Talla Extra, en collaboration avec la chanteuse Xiomara Laugart et participe à la cérémonie de clôture de
l'Exposition Universelle de Séville. Il part en Equateur où il avec l'orchestre symphonique
d'Equateur, avec la fanfare municipale de Quito. En 1995, il rejoint en Espagne, le groupe
Loan Fussion. C'est toute cette variété d'expériences musicales à travers le monde, ainsi que son inspiration religieuse omniprésente, qui mène Omar Sosa vers un mélange de jazz, de musiques traditionnelles caribéennes et urbaines.
En 1996, il enregistre son premier album solo Omar Omar à San Francisco qui préfigure une trilogie sur le thème des racines, Free Roots, Spirit of the Roots, et Bembon. En 2001, Omar Sosa sort l'album Prietos et en 2002, de Sentir, où il utilise des voix et des instruments traditionnels issus de la culture gnawa de l'Afrique du Nord.En 2003, il sort son troisième album solo, A New Life, dédié à son fils nouveau- né.
En 2004, il sort «Pictures of Soul» avec le percussionniste Adam Rudolph, Aleatoric EFX,
son quatrième enregistrement en solo, ainsi que Mulatos. Ballads, en 2005, Live à FIP, en
2006, Promise, en 2007, et enfin Afreecanos, en 2008, viennent compléter l'impressionnante discographie de ce pianiste prolifique.
En 2010, son nouveau recueil «Ceremony» arrangé et dirigé par Jacques Morelenbaum est interprété par l'Orchestre Symphonique de la NDR depuis Hambourg. Les compositions,
toutes de la main d'Omar Sosa, sont jouées avec le bassiste mozambicain Childo Tomas
et ses compatriotes Marcos Ilukán aux percussions et Julio Barreto à la batterie.

Pour plus d'informations :
Page Facebook
Site internet



Salle l'IRIS, 69340 Francheville

**************

NdlA : les articles - même en partie - publicitaires sont modérés si ils ne respectent pas les Conditions Générales d'Utilisation (C.G.U) du forum :Si vous souhaitez promouvoir une marque, une institution ou une organisation, nous vous invitons à  cliquer ici et à vous inscrire comme annonceur sur la plateforme SeedingUp, notre partenaire. Vous pourrez  alors définir parmi les différentes propositions votre formule d'annonce (lien hypertexte, vidéo, article sponsorisé, campagne réseaux sociaux...) et choisir de la publier sur ce forum ou sur d'autres sites partenaires en fonctionde votre cible géographique ou thématique. SeedingUp est une plateforme fiable de mise en relation entre professionnels de la communication, blogueurs et médias.


Suivez nous sur Instagram @LYFtvPhotos :


Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Vous êtes le

ème
visiteur

Nous écrire

Mentions légales